ARMAND ISRAEL
Expert et Ayant-droit de Georges Braque

Conservateur du Musée Georges Braque Métamorphoses

UNE VIE ENGAGÉE

Né en 1936 à Relizane (Algérie),  Armand Israel arrive en France à l'âge de 20 ans. Après 24 mois de service militaire pendant la guerre d'Algérie, il valide des études de Chirurgien-Dentiste à Marseille, pour s'installer ensuite en région parisienne, à Montfermeil. Une activité qu'il poursuivra tout au long de sa carrière, où il prendra l'habitude d’entremêler d'autres activités comme celles de Jockey puis de propriétaire de chevaux, tout en se consacrant avec toujours plus d'intensité au monde de l'art.

Ce fut d'abord une rencontre avec le peintre Raymond Moretti, dont Armand Israel devint l'agent, ce qui le conduisit aux côté de son frère Georges à créer les Éditions Armand et Georges Israël, au sein desquelles seront éditées des livres de bibliophilie. Outre Raymond Moretti, avec lequel seront crées une dizaine d'ouvrages sur des thèmes divers comme Rimbaud, le Jazz, André Malraux, Jacques Brel... seront édités des livres avec Leon Zitrone, Dali, ou encore Agam.

D'éditeur, Armand Israël décider d'endosser le rôle d'auteur. Il crée le guide international des experts, qui devient une référence sur le marché de l'art en tant qu'outil de travail pour les professionnels. Il participe également à la rédaction du catalogue raisonné d’Émile Bernard, et sera l'auteur entre autres d'un ouvrage sur les dossiers de la préfecture de Police de Picasso, d'un livre appelé les vérités cachées de l'affaire Dreyfus et enfin d'une monographie de Georges Braque.

L'œuvre de Braque est pour Armand Israël la rencontre de la deuxième partie de sa carrière. Aux côtés d'Heger de Loewenfeld, co-créateur des Bijoux de Braque, Armand Israël s'emploi à défendre et à promouvoir l'œuvre dès 1976.

Il devient en 2001, au décès d'Heger de Loewenfeld, unique expert et ayant-droit de la période des Métamorphoses de Georges Braque.

LA DÉFENSE ET LA PROMOTION DES MÉTAMORPHOSES DE GEORGES BRAQUE

Peu après sa rencontre avec Heger de Loewenfeld, Armand Israël entreprend l'édition du catalogue raisonné des Gouaches des Métamorphoses de Georges Braque. C'est le début d'une aventure qui conduira Armand Israël à travailler auprès du Baron de Loewenfeld pour offrir toujours plus de visibilité et d'importance à la dernière période de création de Georges Braque.

En 1994, est inaugurée à Saint-Dié-des-Vosges, la tour de la liberté, qui abritera le musée Georges Braque Métamorphoses, dont Armand Israël est aujourd'hui le conservateur. Un tournant capital dans la pérénisation de l'œuvre des Métamorphoses.

Au décès d'Heger de Loewenfeld en 2001, Armand Israël devient seul expert et ayant-droit des Métamorphoses de Georges Braque.

UNE EXPERTISE RECONNUE

Des années de recherches et de travail aux côtés du Baron de Loewenfeld, la compilation d’une documentation presque exhaustive des publications sur l’œuvre de Georges Braque et l’archivage systématique des demandes d’authentification ont fait d'Armand Israël un expert reconnu de l’œuvre de Georges Braque. Les maisons de vente aux enchères et les collectionneurs du monde entier s’adressent à lui pour obtenir des certificats d’authenticité. Il est sollicité par des directeurs de musées et les commissaires d’exposition pour contribuer à des articles, des ouvrages, des conférences.

MUSÉE GEORGES BRAQUE

Depuis l’exposition de 1963 au Palais du Louvre, la collection « Métamorphoses » réalisée par Georges Braque et Heger de Loewenfeld a été présentée dans 200 expositions organisées dans les plus grands musées et galeries.
En 1973, à l’initiative d’Heger de Loewenfeld et Armand Israël, un projet naît de créer un musée en l’honneur de Georges Braque et conserver en France une partie du patrimoine de ce grand peintre.
En 1990, Christian Pierret, Maire de Saint-Dié-des-Vosges, mis au courant de cette démarche se propose d’acquérir pour créer le musée Georges Braque, la «Tour de la Liberté» créée à l’occasion du bicentenaire de la Révolution Française et installée dans les jardins du Louvre.
Ce musée a reçu une partie de la collection personnelle des « Métamorphoses » offerte par le Baron de Loewenfeld, et a été inauguré le 13 juillet 1994.
En 2006 Amand Israël en devient le conservateur et continue d’y organiser de nombreuses expositions pour faire vivre cette institution et par la-même l’œuvre de Braque.

© Armand Israël

49 Avenue Foch - 75116 Paris

01 47 55 14 23

armandisrael@orange.fr