LE GEMMAIL

Le Gemmail, néologisme inventé par Jean Cocteau par la contraction de deux noms, gemmes (pierres précieuses) et vitrail.

La technique naît dans les années 30 du travail de deux hommes. Le peintre Jean Crotti, dadaïste et beau frère de Marcel Duchamp, puis par Roger Malherbe-Navarre dans les années cinquante. Sont superposées des plaques et d'autres éléments de verre colorés sur une vitre rétro-éclairée, permettant d'obtenir une palette de couleur illimitée et définitivement fixée par un liant. Les artistes choisissent dans leur œuvre peint un tableau susceptible d'être retranscrit en Gemmail pour les confier à l'atelier Malherbe, dont les artisans travaillent suivant les directives de grands peintres comme Braque et Picasso. Braque, toujours habité par sa formation d'artisan, s'extasie : "Si j'avais trente ans, je serais le Gemmiste Braque".

Georges Braque, Le Petit Billard, Gemmail

© Armand Israël

49 Avenue Foch - 75116 Paris

01 47 55 14 23

armandisrael@orange.fr