LITHOGRAPHIES

Georges Braque réalise sa première estampe : Nu en 1907-1908. C’est une eau-forte, tirée à 30 épreuves, éditée par Maeght.
En 1911-1912, il réalise sa première pointe sèche, Fox, lors de sa période cubiste.
Braque, tout au long de sa carrière démontrera l’intérêt qu’il porte à ces reproductions artistiques. Il s’essaiera donc à l’eau-forte, l’aquatinte, la gravure sur bois ou encore la lithographie qu’il n’abordera qu’en 1921, avec Verre et fruits. Braque appréciait particulièrement la reproduction lithographique, proche de la peinture. Dans la période des « Métamorphoses », il crée en 1963 sa dernière lithographie Pélias et Nélée à l’occasion de l’exposition des « bijoux de Braque ».

Georges Braque, Pélias et Nélée, Lithographie

Georges Braque, Boréade, Lithographie

© Armand Israël

49 Avenue Foch - 75116 Paris

01 47 55 14 23

armandisrael@orange.fr