LES MÉTAMORPHOSES
(1961 - 1963)

A la fin de sa vie, Georges Braque, créateur du cubisme, s’apercevant du faible nombre d’œuvres créées en trois dimensions, choisit parmi ses thèmes majeurs, une centaine de sujets qui seront retranscrits en gouaches maquettes, pour une exécution dans cette troisième dimension.
Il demandera au célèbre sculpteur et lapidaire Heger de Loewenfeld de l’aider dans ce projet d’où naitront : bijoux, sculptures, céramiques, tapisseries, mosaïques, etc. Sachant sa santé fragile, Georges Braque signera et datera chacune de ses gouaches, en y apposant son autorisation de reproduire. Dans cette aventure, Braque, le métaphysicien, devient artisan. Heger de Loewenfeld, l’artisan, devient métaphysicien.
La plupart de ces œuvres seront présentées au palais du Louvre en 1963 à la demande d’André Malraux, premier ministre de la Culture, nommé par le général de Gaulle.
Il faut noter que Braque, d’abord par la décoration sur le plafond de la salle Henri II, puis par une exposition « L’atelier de Braque » en 1961 a été le premier peintre exposé de son vivant au Louvre.
Ces œuvres seront ensuite exposées dans les plus grands musées et lors de nombreuses expositions. En 2012, elles furent montrées pour la première fois en Chine place Tian’anmen, dans la cité interdite du Palais impérial de Pékin.

Georges Braque, Hecate, Gouache Maquette, 1962

MÉTAMORPHOSES

© Armand Israël

49 Avenue Foch - 75116 Paris

01 47 55 14 23

armandisrael@orange.fr